Non classifié(e)

House of the Dead 2 Scribes carillon avec leurs pensées sur le Relativement intitulé, The House of The Dead 3

Michael Roesch et Peter Scheerer sont les scénaristes du prochain film «House of the Dead 2: Dead Aim», qui sortira sur DVD le 21/03. Michael: J’ai grandi avec toutes sortes de films de genre, de science-fiction, d’action, de thriller, mais l’horreur a toujours été mon genre préféré. Peter: C’était génial que l’horreur redevienne si populaire et nous pourrions commencer à travailler en tant qu’écrivains et producteurs dans le genre que nous aimons. GVK a interviewé les écrivains pour leur interview. « Le

GVK: De quels réalisateurs d’horreur modernes êtes-vous inspiré? Michael: George Romero et Ellie Cornell ont été de grandes inspirations pour le film. Le tournage a duré quatre ou cinq semaines, mais nous avons beaucoup aimé le travail d’Eli Roth. « Je pense que les Marines contre les zombies … c’est la direction que prend le film », a déclaré Michael. Il y a beaucoup de sang et de sang dans cette suite. Contrairement à la première maison du film mort, il n’y avait aucune continuité avec l’original.

GVK a demandé à Michael, quels ont été vos plus grands obstacles dans la réalisation du film? Michael: Nous savions que ce n’était pas facile de répondre aux attentes des fans. Nous voulions donc nous concentrer sur l’unité anti-zombie. Le film est un film d’horreur d’action directe. Peter: L’idée principale derrière HOTD2 est que le peloton AMS recherche le matériel du tout premier zombie. Notamment, les adaptations de jeux vidéo ont l’avantage que de nombreuses personnes dans le monde connaissent le titre, les personnages et le scénario.

Gareth Von Kallenbach de GVK a écrit: « C’était une sensation incroyable d’être le réalisateur sur son propre plateau. » Il a également déclaré que Sid Haig, Ken Foree et Victoria Pratt seraient dans le film. « L’idée était d’envoyer un peloton au cœur même de la peste des zombies … puis de laisser l’enfer se déchaîner », a-t-il ajouté. Il a fallu plus de deux ans pour faire le film.